top of page

Parole des femmes dans les médias : l'INA pointe un vrai déséquilibre

L'institut a analysé 700 000 heures de programmes, certains remontant à 2001. Résultat : les femmes parlent deux fois moins longtemps que les hommes.

Source AFP

C'est « le plus gros volume de données jamais analysé au monde », affirme l'Institut national de l'audiovisuel. Selon une enquête de l'institut diffusée lundi, au cours des dernières années, les femmes ont parlé deux fois moins longtemps que les hommes à la radio ainsi qu'à la télévision, et ce, toutes chaînes confondues.

Pour arriver à ce résultat, l'INA a créé un logiciel d'analyse acoustique qui lui a permis de mesurer le temps de parole des femmes sur un total de 700 000 heures de programmes, journalistes et intervenantes confondues.

Les plus anciennes données remontent à 2001 pour la radio et 2010 pour la télévision.

À la télévision, les prises de parole des femmes représentent moins d'un tiers du temps de parole total (32,7 %) et leurs voix portent encore moins à la radio où celui-ci n'est que de 31,2 %. L'étude détaille la situation par chaîne : ce sont sur Teva et Chérie 25, des chaînes destinées aux femmes, qu'elles ont le plus la parole, mais, même là, le temps de parole des hommes est plus important. En 3e position, la chaîne d'info France 24 se démarque avec un temps de parole féminin de 45 %.





Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page